• Accueil
  • > Actualites
  • > Atlas de l’Unesco : 13 langues algériennes menacées de disparition

Atlas de l’Unesco : 13 langues algériennes menacées de disparition

Posté par coinlitteraire le 1 avril 2014

Le zénète

Langue zénète

 

Atlas de l’Unesco : 13 langues algériennes menacées de disparition

L’Atlas des langues en danger dans le monde de l’Unesco indique que 13 langues, en Algérie, sont «vulnérables, en voie de disparition ou en situation critique».

-Le Korendjé, dans la région de Tabelbala, avec environ 5000 locuteurs.

-Le Tagargrant, parlé par quelque 15 000 personnes, dans les régions de Touggourt et Temacine (wilaya de Ouargla).

-Le Chenouiyen (tachenwit), région de Tipasa, Cherchell et Ténès, avec 20 000 locuteurs, ainsi qu’une variante de chenouiyen, le tagouraït, à Tagraït.

-Le Tamashek, des Touaregs algériens, dans les régions du Hoggar (Ahaggar) et du Tassili, avec environ 120 000 locuteurs.

-Le Tamazight de la région d’Arzew

-Le Snoussi (tasnusit), dans les montagnes de Beni Snous et le chleha du village de Boussaïd.

-Le Tachalhit de Boussemghoun, dans la wilaya d’El Bayadh.

-Le Tidikelt à In Salah (50 000 locuteurs)

-Le Zenatiya de l’Ouarsenis, dans l’actuelle wilaya de Tissemsilt.

-Le Blidéen, berbère des monts de l’Atlas, entre Blida et Médéa.

Pour consulter l’Atlas de l’Unesco : http://www.unesco.org/culture/languages-atlas/index.php?hl=fr&page=atlasmap

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture