• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 novembre 2011

Abderahmane Bouguermouh au Café Littéraire

Posté par coinlitteraire le 7 novembre 2011

affichagebouguermouh.jpg

Un cartoonevent (animation par des dessins) sera assuré par le jeune caricaturiste

GHILAS AINOUCHE

Présentation du livre (par Zahir SIDANE)

Inflexible dans sa manière d’écrire, c’est une fresque de plus de quatre cent soixante-dix pages que nous donne à lire Abderrahmane BOUGUERMOUH, cinéaste et homme de lettres kabyle né à Ouzellaguen en 1936.

D’une prose méticuleuse, l’auteur nous entraine dans un dédale labyrinthique dont les seuls éclats sont les évènements tragiques du 8 mai 1945. On peut lire en pleine page ou en filigrane l’obsession de ce chapitre de l’histoire où il conjure alors d’un subtile entremelement ses angoisses. L’horreur, la répression et les injustices sont les ingrédients qui constituent cette fresque romanèsque et qui raisonnent avec le fol et vain espoir d’une liberté aux prises avec notre monde cruel. Et c’est à travers Cheffou, le personnage clé du roman, qui est à l’image de tout un peuple épris de justice qu’explose la colère et que se manifeste le refus à tout consensus.

De ce crédo poétique jaillit un « cri sincère », un gémissement de douleur d’une âme en souffrance « quétant la vengeance » et que l’on perçoit comme une assonance à la mémoire collective…c’est ANZA

Publié dans Debats litteraires | 2 Commentaires »

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture