4e Festival de la chanson kabyle

Posté par coinlitteraire le 31 août 2011

Abdelwahab Abjaoui et la théâtralisation àl’honneur

          (Par Nabila G). 4e Festival de la chanson kabyle  dans Manifestations culturellesLa ville de Béjaïa se prépare à accueillir la quatrième édition du Festival de la musique et de la chanson kabyles, qui se tiendra du 8 au 13 septembre prochain, principalement au théâtre et à la maison de la culture.

          Cette nouvelle édition se veut un hommage à la figure emblématique de la chanson «théâtralisée», cheikh Abdelwahab Abjaoui, confie Omar Fetmouche,  commissaire du Festival, qui a animé, dans la soirée d’avant-hier, une conférence de presse. La thématique retenue pour l’édition 2011 est «La chanson en représentation» ou ce qui est communément appelé, La comédie musicale, ou encore, La chanson théâtralisée. L’on verra ainsi présents aux côtés de Cheikh Abdelwahab Abjaoui, les représentants du théâtre algérien et, néanmoins, amis du maître ; Slimane Chabi, Mohamed et Saïd Hilmi, Mheni… Outre les spectacles et des compétitions musicales, des expositions et des cycles de conférences-débats avec des musicologues et autres spécialistes sont prévus chaque jour à partir de 10h. De ce fait, une conférence sur la musique savante est au menu des activités en présence de Farida Ait Ferroukh, coordinatrice scientifique du festival et d’Ahmed Oumaziz. Des danses Tango sur les airs d’Abdelwahab Abjaoui sont aussi au menu et elles seront exécutées par une troupe qui viendra de France pour l’occasion. En plus des deux sites importants que sont le théâtre et la maison de la culture, qui accueilleront les principales festivités, quatre plateaux à l’emplacement stratégique (Place Gueydon, Bordj Moussa, la brise de mer et l’illustre Yemma Gouraya) sont réquisitionnés pour recevoir une pléiade d’artistes, qui animeront les soirées des 9, 10, 11 et 12 septembre, une manière de «socialiser» le festival et de le rapprocher de la population. Le chef-lieu de la wilaya n’est pas le seul à profiter de cette réjouissance, puisque des animations musicales sont programmées à travers d’autres communes de la wilaya. Tichy, Souk el Tenine, Bordj Mira, Sidi Aïch, el Kseur, Ighzer Amkrane et la ville d’Akbou, sont les villes choisies pour cette édition pour recevoir les nombreux artistes qui s’y déplaceront. Institutionnalisé, pour rappel depuis 2008, le festival local de la musique et de la chanson kabyle verra la participation de 8 wilayas, dont cinq ont déjà confirmé leur venue : Tizi-Ouzou, Jijel, Bouira, Boumerdès et Alger. Béjaïa participera quant à elle avec trois candidatures, l’appel à concourir étant déjà lancé sur les ondes de la radio locale notamment. Des artistes kabyles de renom, à l’image de Djamel Allam, Aït Menguellet, Nouara, Madjid Soula et Yasmina seront présents lors de ce festival qui sera, pour rappel, parrainé comme lors des précédents par les deux monstres sacrés de la poésie kabyle : Kamel Hamadi et Ben Mohamed. Egalement présents, à titre honorifique, Hassan Dadi, Bada Ibaden et Djamel Izli, pour ainsi encourager les jeunes talents et partager avec eux leur expérience. Dans le but de préserver la mémoire du festival et éviter la déperdition des archives, les actes du festival et tous les documents s’y rattachant seront dans un proche avenir mis à la disposition du large public. Il y va de la mémoire de l’institution, nous confie M. Khellaf Righi, le nouveau directeur de la culture de la wilaya. Outre le budget alloué par le ministère de tutelle qui s’élève à 15millions DA et un reliquat de 3 millions dégagé par le dernier festival, une subvention supplémentaire sera apportée par des sponsors locaux.

2 Réponses à “4e Festival de la chanson kabyle”

  1. Amuhuch dit :

    De la chronique à l’écriture il n’ya qu’un pas,j’espere qu’il ne sera pas comme celui du géant,Nabila, je suis certain que beaucoup de gents comme moi esperent vous lire un jour, vous avez une plume saisissante et enchanteresse.

    Merci pour le bonheur que vous nous procurez à travers le café literraire.

    Mohamed

  2. divorcer dit :

    le divorce divorce par consentement mutuel divorcer

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture