• Accueil
  • > Actualites
  • > Le café Littéraire de Bgayet fête ses deux années d’existence !

Le café Littéraire de Bgayet fête ses deux années d’existence !

Posté par coinlitteraire le 20 décembre 2010

2annes.jpg 

 bougieallume.jpg   bougieallume.jpg 

          (Par Kader Sadji). Le café littéraire de Bejaïa, créé le 18 décembre 2008, célèbre aujourd’hui, très modestement, son deuxième anniversaire. Cette expérience s’est fixée dès sa naissance l’objectif de créer un espace d’échange d’idées et de libre débat dans notre société tout en concentrant l’essentiel de son effort à l’essor du livre et de son corollaire, la lecture.

          Né dans un contexte profondément marqué par le rétrécissement des libertés publiques, le café littéraire a malheureusement fait les frais, durant sa première année, des multiples tentatives sournoises d’interdiction de ses activités. Des fonctionnaires zélés de l’Etat ont voulu étouffer dans l’œuf toute expression culturelle libre émanant de la société civile dans le but de décourager toute autre initiative échappant à leur contrôle. D’autres collectifs ou associations ont d’ailleurs subi le même sort que le nôtre.

          Nous n’avions eu d’autres choix alors que de poursuivre notre aventure avec peu de moyens, peu d’amis sincères et désintéressés, mais avec une volonté d’airain, provoquant une reculade temporaire des adversaires de la pratique culturelle autonome. Justement, celle-ci constitue un enjeu culturel capital dans cette conjoncture particulière durant laquelle on s’acharne à mettre un bâillon à l’expression libre de toute pensée critique allant à l’encontre des idées reçues et de l’ordre établi.

          Le débat qu’on prône au café littéraire vise à donner au large public l’habitude de prendre la parole, exprimer l’interdit, déculpabiliser la critique, pour émanciper notre esprit de tout tabou inhibiteur, permettant ainsi à tout individu d’atteindre la plénitude de son épanouissement intellectuel.

          Si l’on peut affirmer, sans prétention aucune, que notre initiative a eu un écho très favorable, notamment auprès des lecteurs, écrivains et éditeurs, elle mérite néanmoins qu’elle se développe davantage tout en diversifiant son champ d’action. C’est ainsi que nous prévoyons, dès le mois de janvier de l’année 2011, le lancement d’un bulletin littéraire mensuel portant ce titre : Libre Voix. Il portera son choix sur des textes littéraires novateurs écris par nos auteurs et traduira les réflexions de notre collectif sur la littérature, l’art et la culture de manière générale. Il ouvrira ses pages aussi à toutes celles et ceux qui voudront y contribuer.

          Notre collectif veut encore croire que la conjoncture actuelle doit nous inciter à prendre des initiatives durables pour créer une vie culturelle permanente et de qualité dans notre ville. L’implication des artistes et des gens de lettres est vitale. Leur défection continuera à profiter aux affairistes véreux embusqués dans les rouages de l’administration, mais aussi à tous ceux qui parasitent l’action culturelle autonome. Les femmes et hommes de culture doivent rester sur le terrain sans discontinuer, sans répit. La société a besoin de plus d’initiatives et plus d’organisations culturelles autonomes. L’action de plusieurs cafés littéraires, cafés cinémas, et cafés théâtres est nécessaire pour produire un réel impact culturel dans notre société. Tous nos artistes et auteurs doivent bénéficier de tribunes d’expression leur permettant de rencontrer le public, débattre avec lui, afin que toute production intellectuelle et artistique puisse insuffler un réel dynamisme culturel dans notre société.

          Enfin, le café littéraire remercie tous ceux qui ont permis à notre action de poursuivre son aventure. Nous pensons à toutes celles et ceux qui ont activé dans notre collectif, celles et ceux qui ont apporté des contributions financières ou matérielles anonymement et de manière totalement désintéressée, nous pensons surtout à la contribution du Théâtre régional de Bejaïa dont nous apprécions le comportement professionnel de l’ensemble de ses travailleurs. Nous n’oublierons jamais également l’attachement du public à notre activité. Sans lui, celle-ci serait tombée dans un élitisme stérile.

          Longue vie au café littéraire de Bejaïa

4 Réponses à “Le café Littéraire de Bgayet fête ses deux années d’existence !”

  1. Cherif dit :

    Joyeux anniversaire.
    Longue vie au Café littéraire de Béjaia et bienvenue aux nouveaux cafés littéraires qui naîtront partout ailleurs, nous l’esperons.

  2. Aziz dit :

    Bonjour Bougie,
    Akounirhem Rabi, irhem waldikoum, s’il vous plaît, please, enlevez ces deux images de bougies célébrant l’anniversaire du café car ils puent la médiocrité. Vous n’avez trouvé rien d’autre que ces images style cartes-postales pour les amoureux centenaires et ce qu’il y a de plus stéréotype et péquenaud?
    Aziz

  3. Anonyme dit :

    je les trouve belles les bougies.elles plaisent à toutes mes copines.dite-nous pourquoi peut-etre qu’on va voté pour toi aziz

  4. Cherif dit :

    Premier votant :
    Je vote pour Aziz et je m’explique :
    Les bougies, c’est tout ce qu’il y a de beau.
    Les roses aussi mais chaque chose à sa place.
    Donc oui pour les bougies mais pas pour les roses artificielles.

    Une première voix pour Aziz.

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture