Bgayet renoue avec la poésie

Posté par coinlitteraire le 5 septembre 2010

rcital.jpg

               Ils sont venus, ils sont tous là les nombreux amoureux de la poésie comme pour dire et convaincre que l’Art ne mourra pas dans cette ville millénaire qui a rayonné , par le passé, sur toute la méditerranée et même au delà pour son rôle et son influence sur la culture en général, la science, les mathématiques, etc…

               La belle et confortable salle où se déroulaient traditionnellement les conférences et les rencontres organisées par « Le Café Littéraire » de Bgayet était comble alors que des festivités musicales ne manquaient pas à ces mêmes moments et juste aux alentours immédiats de la maison de la culture Taos Amrouche. Les invités écoutaient dans un silence presque religieux les sublimes poèmes déclamés par nos jeunes pendant que deux artistes jouaient, avec leurs guitares, des airs musicaux rigoureusement sélectionnés selon le thème du poème et le ton du poète.

               Ce récital s’est achevé par la traditionnelle pause-café qui a rapproché les invités et les poètes pour des discussions sur cet art, longtemps oublié pour de multiples raisons que nous savons, qui semble vouloir reprendre ses droits pour ne plus les perdre. Les artistes, au cours de leurs prises de parole, n’ont pas cessé de solliciter l’auditoire à réhabiliter la poésie et à la populariser auprès des jeunes mais surtout des écoliers, collégiens et Lycéens.

               Cette pause-café a été clôturée par une nouvelle en la désignation de Mademoiselle Nabila comme nouvelle responsable du Café Littéraire de Bgayet qui succéde à Kader Sadji. Ce dernier, en collaboration des amis fidèles du Café Littéraire, a su donner corps et vie à ce projet culturel malgré les difficultés et les obstacles rencontrés.

               Les invités présents dans salle ont exprimé leurs félicitations pour la confiance placée en elle et leur disponibilté totale et entière pour assister notre jeune soeur Nabila dans cette mission difficile mais Ô combien noble.

zaouche.jpg

5 Réponses à “Bgayet renoue avec la poésie”

  1. Cherif dit :

    Je confirme que la soirée fut aussi belle qu’un poème.
    Bravo aux initiateurs aux artistes et à ceux qui agissent dans l’ombre pour garantir la réussite.
    Un grand bravo aux passionnés venus nombreux pour écouter et faire honneur à ces artistes bien de chez nous.

    Félicitations à notre chère Nabila, appelée aux commandes du Café litteraire. Elle peut compter sur la disponibilité de tous pour l’assister dans sa nouvelle mission difficile mais ô combien noble.

    Je rends hommage à Kader et toute son équipe pour le travail accompli ces deux dernières années, où notre Café litteraire a pris corps pour devenir une veritable institution culturelle et particulièrement litterraire dont la notoriété dépasse les frontières de Bejaia, voire nationales.

    Bon vent !

  2. Cherif dit :

    EL3ID AMEGGAZ. SEHA D LEHNA.
    Bonne fête à tous et aux amis du Café litteraire en particulier.

  3. Lamia dit :

    saha aidkoum ya shab le cafe literaire

  4. Brahim SACI dit :

    La poésie est le language du coeur. Je suis donc de coeur avec vous.Bravo!

  5. Adouane larbi dit :

    c’est une riche expérience à approffondir ,pour ma part je reste à l’écoute et serais pret à m’investir davantage et apporter un plus au café litteraire que je suis assez regulierement , dans tout les cas je dis bravo pour les animateurs

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture