• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 juin 2010

LITTÉRATURE D’EXPRESSION AMAZIGHE

Posté par coinlitteraire le 5 juin 2010

Les cafés littéraires ou le discours de la méthode 

bookmain.jpg(Par R. Djari). Le salon du livre et du multimédia amazighs qui est en cette année à sa sixième édition a eu ceci d’éminemment supérieur qu’aux côtés de l’abondante production littéraire et de la galerie de portraits de poètes, de romanciers, de nouvellistes et d’essayistes qu’il nous a offert, et qui est tout aussi abondant, de se distinguer des précédentes éditions par la qualité essentielle de l’espace d’expression aménagée dans le programme de cette grande manifestation culturelle intitulé cafés littéraires. Chaque après-midi, l’habitude s’est instituée au sein de ce salon de donner la parole soit à un écrivain, soit à un éditeur, soit à des universitaires pour développer leurs idées autour de la création littéraire et artistique en langue amazighe et de la promotion de l’oeuvre littéraire ou artiste. Ces conférences donnaient lieu à des débats fructueux où l’assistance intervenait directement pour tenter de cerner ensemble la problématique de la création littéraire et artistique. Considérant l’avantage que représentait le fait que ces conférences-débats ont lieu sous une tente en plein air, Tahar Ould Amar, présent cet après-midi au double titre de journaliste chroniqueur et d’auteur jouait aimablement au traducteur pour nous dans un français qui faisait regretter qu’il n’écrive pas aussi dans cette langue chère au coeur de plus d’un d’entre nous. Mais les motifs auxquels obéit souvent un écrivain sont toujours respectables et ceux de notre confrère qui se prépare à publier un second livre rassemblant ses chroniques nous paraissent tout aussi respectueux.

Lire la suite… »

Publié dans Production litteraire | 1 Commentaire »

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture