Un magazine pour le festival de poésie d’Aokas

Posté par coinlitteraire le 10 avril 2010

magazine.jpg

Revue spéciale de la 7e édition sur les étals

(Par Hafit Zaouche). Dans le but d’immortaliser les grands moments de chaque festival de la poésie d’expression amazighe, qu’organise annuellement au mois de mars, l’association culturelle Adrar N Fad en hommage au grand écrivain Mouloud Mammeri, les animateurs de ladite association ont décidé depuis trois ans déjà de publier à chaque cérémonie, une revue spéciale du festival précédent.

 Comme on est à la 8eme édition, les membres de l’ACAF ont mis sur le marché la revue spéciale 7eme édition, entièrement en couleur, proposé à la vente pour la somme de 250 DA dinars, ce numéro de 60 pages est entièrement consacré aux grands moments de l’événement. Très bien illustré avec des photos de qualité, le magazine retrace dans les détails les instants forts de la 7e édition. Ce magazine est à son troisième numéro, après les revues spéciales cinquième, sixième éditions, celle de la septième édition vient de sortir et d’être disponible pour les grands lecteurs, les grands axes traités sont les résumés des conférences, les sommaires des différents ateliers, les poèmes des dix meilleurs poètes par ordre de mérite, une galerie d’images sur les différentes stations et activités du festival. Le choix de cette revue thématique intervient dans une période cruciale où le lectorat algérien cherche de plus en plus à étancher sa soif de connaissance sur des thèmes bien précis traités objectivement et scientifiquement. La rédaction de cette revue souhaite que cette revue soit «une passerelle qui fournira des efforts pour démontrer que la diversité culturelle est loin de constituer un facteur de division mais bien au contraire un élément de fierté pour notre pays dés lors qu’elle est bâtie à travers des siècles d’histoire ». La publication cherche des sponsors locaux pour l’aider à durer dans le temps. Déjà, il nous donne rendezvous pour la huitième édition !

2 Réponses à “Un magazine pour le festival de poésie d’Aokas”

  1. SLIMANE dit :

    C’EST UN FESTIVALE EN KABYLE DU SAHEL.COMME ON DIT TASAHLITH,AROUAH OUFHEM.MACHI N’DAHA OUAHA

  2. Nanou dit :

    tahia issahliyène khas dighial uicheqa

Laisser un commentaire