Abdemaldjid AZZI était à Bgayet

Posté par coinlitteraire le 3 mars 2010

venteddicace.jpg

VENTE-DÉDICACE DE

ABDELMADJID AZZI

Combats pluriels

Abdelmadjid Azzi était à Bgayet et à Akbou, deux jours durant, pour une vente-dédicace de son ouvrage intitulé Parcours d’un combattant de l’ALN (Wilaya III), publié aux éditions Mille-Feuilles.

«Le militantisme est éternel et un combattant engagé ne démissionne jamais», telle était la réponse en laissant entendre par son silence et son regard expressif propre à lui seul, l’éternel militant des causes justes, Abdelmadjid Azzi, en réponse à un de ses camarades de lutte dans le combat syndical, son autre combat d’après-l’Indépendance en l’accueillant par un questionnement qui en dit beaucoup: «Tu n’as pas encore décidé de prendre ta retraite?»

Il faut signaler que l’ambiance était à la fois émouvante et bon enfant à la librairie Hassissen de Bgayet, qui a accueilli l’auteur pour une vente-dédicace de son ouvrage Le Parcours d’un combattant de l’ALN (Wilaya III).

Ils étaient tous là ou presque, ses compagnons de lutte pour l’Indépendance, les Aliouchouche Smaïl, secrétaire général de l’Onem de Bgayet, Imokrane Kaci, Rachid Adjaoud, et son complice et compagnon de la section, Belabès Salah d’une part, et ses camardes du combat syndical qu’il a mené pour l’édification national, Hadj Amrane Salem, Rachid Tafoukt et autres d’autre part, venus tous pour apporter un témoignage des plus chaleureux à l’homme, au combattant militant éternel de toutes les causes justes.

En effet, de son parcours de combattant au maquis, pour l’Indépendance, à celui pour l’édification nationale, l’éternel militant convaincu et engagé pour la démocratie, la justice sociale, le respect des droits de l’homme, la répartition équitable du revenu national, Abdelmadjid Azzi, le défenseur préféré des retraités a fait jonction entre ses différents combats en l’espace d’un après-midi chaleureux de sa double escale dans la capitale des Hammadites.

Par ailleurs, il faut signaler que l’occasion de la célébration du 50e anniversaire de la commémoration du Congrès de la Soummam a été, on ne peut mieux, judicieuse, qui a été mise à profit par le combattant Abdelmadjid Azzi pour publier un ouvrage historique traitant de la guerre de Libération nationale, consacré à son vécu et pour témoigner de ce qu’il a vécu comme a tenu à le souligner l’auteur dans son livre et par ses déclarations à ses anciens compagnons de lutte d’hier et d’aujourd’hui.

«Le contenu de ce modeste ouvrage pourrait être celui de tous les combattants et aussi celui de la population qui ont lutté et souffert en supportant tout le poids de la guerre face à un ennemi féroce et impitoyable qui, devant notre unité d’action, notre farouche détermination, notre foi inébranlable, et l’ampleur du sacrifice consenti, n’a pas eu d’autre choix que celui d’accepter de s’asseoir à la table des négociations, comprenant enfin qu’on ne gagne jamais une guerre contre un peuple qui défend sa terre et son honneur…»

En outre, dans la préface, Kamel Bouchama, écrivain, ancien ministre et ambassadeur, présente cet ouvrage en le qualifiant de précis et distinct par rapport à d’autres: «L’ouvrage de Abdelmadjid Azzi, cet homme qui, désormais, entre dans le giron de ceux qui nous enseignent le passé, un passé glorieux, on ne le dira jamais assez, sera un instrument efficace auprès des jeunes qui, eux, représentent l’avenir.

C’est pour cela que je dis haut et fort, après avoir lu, relu et analysé son manuscrit, qu’il a le mérite de nous présenter un travail éminemment consistant, absolument supérieur, qui va séduire beaucoup de lecteurs en particulier les jeunes, si on fait ce qui est en notre pouvoir, en tant que parents et éducateurs pour les intéresser.»

Par ailleurs, même si la rencontre s’inscrivait dans le cadre de la vente-dédicace de son livre Le Parcours d’un combattant de l’ALN (Wilaya III), le militant au parcours riche et varié dans l’organisation de Aïssat Idir, ne s’est pas empêché d’aborder l’autre aspect de son combat, en l’occurrence, le combat syndical.

A ce titre, l’hôte de la capitale de la Soummam projette de revenir dans un prochain ouvrage qui traitera du syndicalisme en Algérie.

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture