• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 novembre 2009

Bgayet a honoré Kateb Yacine

Posté par coinlitteraire le 5 novembre 2009

yacine.jpgAlors qu’il a été honoré par ses amis et compagnons de combat la semaine passée à Bgayet

Kateb Yacine dérange-t-il 20 ans,

après sa mort ?

Quoiqu’il en soit, Kateb Yacine a été honoré par ses amis et ses compagnons de combat du 28 au 30 octobre 2009 avec un riche programme à l’initiative de la coopérative Les compagnons de Nedjma de Sétif à la Maison de la culture Taos Amrouche et au Théâtre régional, Abdelmalek Bouguermouh de Bgayet.

(Par Amastan). Que s’est-il donc passé la semaine passée à Bgayet? Kateb Yacine a été honoré, certes, par ses amis et ses compagnons de combat mais aucun officiel de la capitale des Hammadites n’a daigné se présenter du 28 au 30 octobre 2009.

Il est vrai que l’infatigable militant révolutionnaire qu’était Kateb Yacine n’aimait pas les officiels de son vivant et qu’il était toujours un homme du peuple, qui était d’ailleurs le public auquel il s’adressait. Pourtant, il y a bien longtemps que ce monument de la culture algérienne a disparu et que parler de lui n’est plus un tabou ; bien au contraire. 20 ans déjà ! A moins qu’il continue à déranger encore aujourd’hui par ses idées.

Quoiqu’il en soit, Kateb Yacine a été honoré par ses amis et ses compagnons de combat du 28 au 30 octobre 2009 avec un riche programme à l’initiative de la coopérative Les compagnons de Nedjma de Sétif à la Maison de la culture Taos Amrouche et au Théâtre régional, Abdelmalek Bouguermouh de Bgayet. Le programme prévu n’aura connu en fin de compte que deux imprévus, si l’on évite de parler de  » L’inauguration des activités  » qui devait être suivie d’une… collation, puisqu’il reste encore beaucoup de vivants dont certains sont malades et vivent le calvaire dans l’indifférence totale.

Ainsi, en plus des pièces théâtrales jouées et des projections de films documentaires, les moments forts de cet hommage ont été incontestablement les témoignages sur l’auteur de Nedjma que feront, tour à tour, Mohamed-Saïd Ziad, Zohra Djazouli, Mahfoud Lakroune, Dalila Bouhdid, Smaïl Habbar, Khadidja Hamsi et Marzouk Hamiane qui terminera en beauté la clôture avec le gala de la légendaire troupe Debza. Bouzid Atmaoui, quant à lui, étant malade, n’a pu se déplacer à Bgayet.

L’autre imprévu est relatif à l’absence d’Omar Mokhtar Challal. Par conséquent,  » Kateb Yacine l’Homme Libre  » n’a pas été projeté mais remplacé par un film qui a servi de mémoire de fin d’études à deux étudiantes de l’ITFC et intitulé  » Portrait film de Kateb Yacine ». Enfin, signalons que nombreux sont ceux et celles qui se sont déplacés, parmi le public, de tous les coins de la wilaya de Bgayet pour assister et rendre hommage à Kateb Yacine.

Publié dans Manifestations culturelles | 1 Commentaire »

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture