• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 26 février 2009

Tahar Ould Amar a animé sa conférence

Posté par coinlitteraire le 26 février 2009

taharouldamar.jpg

C’est dans une salle pleine de jeunes et de moins jeunes que notre ami Tahar a animé sa conférence qui a gravité essentiellement sur l’histoire de « Bururu » qui est son premier roman en langue Tamazight.

La conférence a été présidée par Rabhi Allaoua, professeur à l’université n’Bgayet et combattant de la première heure pour la reconnaissance et l’officialisation de la langue Tamazight.

Ci-dessous le résumé de son livre:

Dans “Bururu”, Tahar Ould Amar nous raconte l’histoire mouvementée du jeune Moh, un enfant d’une cité populaire de la capitale. Désarçonné par la beauté d’une jeune fille qui vient de passer devant lui, le jeune Moh réalisa qu’elle est la cible d’un groupe de jeunes voleurs issus de son quartier. L’ayant secourue, Moh fait la connaissance de Dounya, fille d’un haut gradé de l’armée. Ayant menti sur sa personne, s’étant présenté comme le fils d’un grand commerçant, Moh s’est retrouvé victime de son propre mensonge. En voulant dire la vérité à Dounya, qu’il fréquentait depuis quelques temps, celle-ci a eu une réaction violente et brutale : “Il faut te rendre compte que nous ne sommes pas de la même classe, il ne faut plus penser à moi”. A partir de cet instant, la vie de Moh bascula. De rêveur innocent, il devient un tourmenté qui ne vit que pour amasser de l’argent et égaler en fortune le père de sa bien-aimée. C’est alors qu’il intègre un réseau de trafiquants de voitures. Arrêté par la police, il fut jeté en prison pour quelques mois. A sa sortie, il décide d’immigrer. Du Maroc, il rentre en Espagne puis en Italie. Dans son pays, il ne trouve pas son voisin Rida, surnommé Grifa, qui s’est fait ramasser par la police. Il est pris en charge par des amis de celui-ci, deux jeunes marocains qui l’attirent dans l’univers de l’alcool et de la drogue. Sans travail, sans sa “dose”, Moh tente de voler une vieille femme.

Publié dans Week-End Litteraire | 2 Commentaires »

 

Au fil des mots |
teresa |
Entre deux nuages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots
| j'ai "meuh" la "lait"cture